Sous le tilleul

Sous le tilleulva-et-vientd'une balançoireà l'air abandonnémon coeur cogne un peuj'entends la voix claired'une petite fillequi la fait revivredans une cocarde de soleilPas une tristesseseulement une nostalgiedes choses finies(Martine Rouhart) Xem chi tiết

02/09/2017 Gửi nhận xét

Encore merci à Norbert Oldani!! Pour sa musique qui emmène planer

Encore merci à Norbert Oldani!! Pour sa musique qui emmène planer...dans les nuages.J'aime les nuagesqui dérivent très hautcomme des ballons blancsceux au ventre jauneet même les nuages de plomballumeurs d'orageLe ciel vide m'ennuieC'est ainsij'aime les nuages Xem chi tiết

02/09/2017 Gửi nhận xét

Vierge d'eau pâle mollement acquise au typhon, Perle la lune et de cela tu te souviens, Emportée par

Vierge d'eau pâle mollement acquise au typhonPerle la lune et de cela tu te souviensEmportée par la lame 17 et le fondToile de lait, écume humant les sous-marinsLa mer montait, lisait une légende ancienneEt l'eau lavait l'étoffe de Marie-StellaL'on pouvait voir dans l'espace inouï de ses veinesBattre la nuit, cela tu ne t'en souviens pas.[...] Xem chi tiết

02/09/2017 Gửi nhận xét

C'est ce monde je crois qui ne croit plus en nous, C'est l'immonde qui va et nous met à genoux, C'es

C'est ce monde je crois qui ne croit plus en nousC'est l'immonde qui va et nous met à genouxC'est deux mains qui se serrent pour faire un coeur plus grandC'est demain qui se perd sous le pas des passantsUn ballon qui s'envole en robe de dragéeQuand la vie se dérobe presque à la dérobéeLe dragon, l'hippogriffe ne te protègent pasCe monde est une gifle que plombent les soldatsToi petite... Xem chi tiết

02/09/2017 Gửi nhận xét

Ce n'est pas comme si tu n'existais plus même, Dans le feu que j'allume dans le bois de Thélème, Dan

Ce n'est pas comme si tu n'existais plus mêmeDans le feu que j'allume dans le bois de ThélèmeDans ce rien qui s'envole en ballons sous tes cendresDans ce peu qui m'affole sous ta peau de novembreMais c'est revoir toujours ton visage alluméMais c'est brûler pour mieux te voir me consumer.J'ai disposé sous l'ombre les brindilles du sauleJ'ai cherché aux pénombres de tes filles,... Xem chi tiết

02/09/2017 Gửi nhận xét

"Ouais Lulu t’as raison puis t’es beau quand tu chiales, Oublie ce que je t’ai dit t’as raison d’avo

"Ouais Lulu t’as raison puis t’es beau quand tu chialesOublie ce que je t’ai dit t’as raison d’avoir malT’es pas comme moi Lulu toi t’as le coeur qui batT’es pas blasé du cul, t’es pas mort au combat."( abandonner avant que l'autre n'abandonne) Xem chi tiết

01/09/2017 Gửi nhận xét

Le paysage est d'une imperfection troublante, - Et ceci est mon corps sans chaire, verticalement con

Le paysage est d'une imperfection troublante- Et ceci est mon corps sans chaire, verticalement condamné à la beauté bancale -Rien ne m'accuse et tout m'accableJe danserai pour toiAux tables d'émeraude. Xem chi tiết

01/09/2017 Gửi nhận xét

Ils étaient comme vous quand se ferme l'amour, Quand les yeux se font chiens, Quand la vie bave auto

Ils étaient comme vous quand se ferme l'amourQuand les yeux se font chiensQuand la vie bave autourQu'au plissement des lèvres on voit battre sourireComme l'on court un lièvre comme le souffle expireSur vos mains qui déjà se sont presque effacéesSur ce qu'il reste en moi de nos derniers baisersLe ciel était d'argent nous coupions au couteauLa rosée sous le vent, relevions nos manteaux.Et... Xem chi tiết

01/09/2017 Gửi nhận xét

Merci beaucoup à Thierry Guinhut pour ces quelques mots dans le matricule des anges de juin sur Veni

Merci beaucoup à Thierry Guinhut pour ces quelques mots dans le matricule des anges de juin sur Venise, du merveilleux Kosztolányi, recueil auquel je tiens tant, paru en avril chez Cambourakis. En espérant qu'ils amèneront quelques lecteurs à découvrir cet univers :) Xem chi tiết

01/09/2017 Gửi nhận xét

Aria, un livre photographie et poème en six exemplaires

Aria, un livre photographie et poème en six exemplaires.Photographie : Isabelle LévesquePoème : Cécile A.HARIANe précipite rien,trouve ta forme, l’ombreglisse sous tes ailesl’épaule des collines se haussesur l’intimité des herbesun seul battement de cilsdans le soleil antiqueet l’été coule entre nos doigtsles voûtes claires, rieuses, s’élancententre nos corps. Xem chi tiết

01/09/2017 Gửi nhận xét

Tin mới nhất